F A Q

Non. Selon des études officielles, il n’y a pas d’effets secondaires pour ce sport sain. Au contraire, il y a de nombreux effets secondaires positifs. Depuis les années 50, l’électrothérapie fait d’ailleurs partie intégrante des méthodes de thérapie classiques.
Ils sont nombreux :
  • un gain de temps puisque la sollicitation musculaire de 20 minutes correspond à 4 heures de sport
  • l’amincissement lié à l’augmentation du métabolisme de base et la réduction de la masse graisseuse
  • Le développement de sa masse musculaire (et pas l’hypertrophie musculaire)
  • l’amélioration des performances sportives (endurance, explosivité, résistance au poids du corps)
  • l’amélioration de la mobilité
  • le soulagement des douleurs lombaires
  • la réduction du stress…
On ne peut pas parler de douleur, mais plutôt de sensations surprenantes (chatouillis, picotements légers..). Les premières secondes, ces impulsions aussi légères soient-elles perturbent et désorientent le cerveau qui a du mal à interpréter ces stimulations étrangères. Puis vient le temps de l’accoutumance : le cerveau et le corps s’habituent, adoptent un comportement attentiste et se prennent « au jeu ». Les contractions volontaires sont exécutées juste avant l’impulsion et maintenues tout au long de celle-ci. Les sensations de contractions globales, intenses et efficaces encouragent l’utilisateur à réclamer l’augmentation de l’intensité des stimulations. Chaque personne dispose de ses propres sensations, qui sont plus ou moins intenses en fonction des zones travaillées. Certaines personnes sont donc tout simplement plus sensibles à l’électrostimulation que d’autres. Certaines zones cutanées sont très sensibles aux impulsions. La raison de ce phénomène trouve son origine dans le nombre de terminaisons nerveuses qui n’est jamais égal en fonction des parties du corps.

Tout dépend du but recherché. Un corps plutôt tonique, musclé ou affiné ? Il est important de comprendre ce dont on parle.

Il ne faut pas confondre se tonifier et maigrir, ou encore se tonifier et se muscler, ni opposé le fait de se muscler à la minceur… Il arrive qu’en suivant un programme d’entraînement rigoureux, on obtienne ces résultats. En fait, ils restent complémentaires car souvent l’un est la conséquence de l’autre.

  • Se tonifier c’est redonner du tonus, de la vigueur aux muscles. 

  • Maigrir c’est perdre de la masse graisseuse (et musculaire s’il n’y a pas d’exercice de tonification)

  • Se muscler c’est développer sa force, sa puissance, son volume musculaire

S’entraîner ne suffit pas : il faut changer son alimentation

Le but premier de l’Electrostimulation n’est pas de vous faire perdre du poids mais elle va largement y contribuer par son mécanisme. Il est préférable, si la perte de poids est votre objectif, de retrouver un équilibre alimentaire au lieu d’un régime (qualitatif plutôt que quantitatif) . Cet équilibre permet d’entretenir le déficit calorique sans s’épuiser. Les stimulations électriques vont mobiliser 350 de vos muscles en même temps. Ils vont donc puiser leur énergie à travers les nutriments que vous leur apportez. Vaut mieux que ces nutriments soient de bonne qualité nutritive.

Comme par exemple :

  • Modifier sont petit-déjeuner pour l’orienter vers des protéines

  • Privilégier des glucides complexes

  • Manger beaucoup de légumes

  • Limiter le sucre, l’alcool et les graisses

Ces efforts permettront plus rapidement de perdre des calories, d’attaquer le stock de graisse en surplus dans le corps, et d’améliorer les performances physiques en se libérant le corps du poids superflu

Effectivement, l’un des points positifs de l’Electrostimulation sportive est de limiter les risques de blessure pour les raisons suivantes :

  • même si progressivement les muscles sont intensément sollicités (ainsi que les articulations), ils le sont sur un court laps de temps.

  • Les fibres sont globalement recrutées, il n’est pas utile d’employer des charges lourdes (dans le cas des séances de musculation, les résistances sont plus légères).

  • Limite les traumatismes au niveau des vertèbres (pas de forte pression sur la colonne vertébrale par exemple car charge légère).

On en revient toujours à vos objectifs, votre histoire, puis aux moyens physiques, temporels et bien sûr financiers que vous êtes prêt à investir dans votre tonification. Quoi qu’il en soit, les séances doivent être espacées de 48 heures minimum pour que les muscles puissent se régénérer et récupérer.

Le nombre de séance dépendra de :
  • votre activité sportive en sus
  • votre profession : Travail sédentaire ou encore coach sportif, athlète professionnel
  • vos antécédents : reconstruction musculaire après une longue période d’arrêt
  • Et bien sûr, votre emploi du temps
et du mode d’utilisation :
Provisoire : quelques séances d’essai sur une période courte avant de passer à une utilisation plus permanente, ou sculpter sa silhouette pour un événement ou des vacances… 1 à 2 séances/semaine
Permanent : entretien courant pour un sportif ou pour ceux qui ne pratiquent aucune autre activité physique… 1 à 2 séances/semaine
Périodique pour une préparation physique en vue de compétition 1 séance/semaine
Les muscles posturaux sont des muscles profonds du bassin (dont le plancher pelvien), de la colonne vertébrale, des épaules et des abdominaux. En fait ces muscles sont en permanence sollicités pour stabiliser la colonne vertébrale lorsque le corps bouge ou se déplace. Si ces muscles sont faibles, les mouvements sont imparfaits et la posture se dégrade, ce qui entraîne à son tour une nouvelle limitation des capacités musculaires. Après ce constat, muscler son corps ne se résume pas à une simple affaire d’esthétisme, entretenir sa musculature est essentiel à la qualité de vie.
Avec l’Electrostimulation Sportive, vous pouvez choisir le groupe musculaire que vous désirez entraîner, sans avoir la fatigue et l’énergie qui résultent des exercices de musculation traditionnels.

Sans sport en parallèle, les bienfaits de l’électrostimulation sont limités.

L’électrostimulation INACTIVE vous fera gagner en tonus musculaire, mais il est impossible de se muscler ou de maigrir uniquement par ce biais. La première raison est qu’elle ne permet pas de brûler assez de calories. Elle aide uniquement à une contraction répétée des muscles sans efforts.

C’est en ce sens que Stimuli’s Power propose une électrostimulation Sportive avec des exercices physiques adaptés à tous les niveaux, dans le but d’approfondir l’effort et lui donner plus d’intensité donc de brûler davantage de calories. C’est l’éventail d’exercices qui vous aidera à vous construire une musculature complète.

Ces exercices vont favoriser l’augmentation de la fréquence cardiaque qui va naturellement augmenter le débit sanguin vers les muscles, permettant ainsi un approvisionnement suffisant en oxygène et en nutriments. Ce phénomène s’accompagne d’une augmentation de la puissance de chaque contraction cardiaque.

L’Electrostimulation Sportive n’agit pas directement sur le cœur mais en raison de l’activité physique proposé en parallèle, contribue :

  • au développement de nouveaux vaisseaux (pour améliorer les capacités d’irrigation sanguine)

  • à l’amélioration de la fluidité du sang (réduisant le risque de la formation de caillots dans les artères)

  • à la réduction de gonflement dû à l’accumulation de sang (œdème)

  • à une augmentation de l’amplitude de mouvement (plus grande souplesse)

  • au renforcement des muscles

  • à la prévention de l’atrophie musculaire

L’efficacité de l’Electrostimulation Sportive dans ces domaines a été démontrée dès les années 70.

L’Electrostimulation Sportive, l’ANTI-AGE par excellence !

L’électrostimulation Sportive n’a pas pour but de se substituer totalement à toute activité physique malgré son intérêt indéniable pour la santé en général et le système cardio-vasculaire en particulier, mais plutôt de permettre un travail complémentaire en musculation légère et sans impact, adapté à la prévention du vieillissement. Un travail de qualité malgré le peu de temps consacré par séance.

Ainsi deux séances par semaine du programme « Renforcement », réalisées les jours sans activité physique augmentent la sollicitation musculaire globale de la semaine et permettent de ralentir les effets indésirables du vieillissement musculaire. Des séances régulières d’Electrostimulation Sportive permettent :

  • d’améliorer le bien-être et le sommeil

  • d’augmenter la vitalité et l’endurance cardio-respiratoire

  • de prévenir la prise de poids.

  • de renforcer les muscles

  • de tonifier le corps

  • de stimuler le métabolisme

  • d’améliorer la flexibilité

  • d’améliorer l’équilibre physiologique et donc dans l’espace

  • d’éviter les douleurs articulaires

L’électrostimulation Sportive est un nouvel allié dans le bien vieillir :

Chez les personnes âgées, la douleur est fréquente, souvent liée à de nombreuses affections chroniques, notamment du système locomoteur : arthrose, arthrite, tendinite, douleurs lombaires, sciatique, insuffisance veineuse, etc . L’électrostimulation Sportive soulage naturellement ces douleurs. En effet, il est important que les articulations soient stables et pour cela il est nécessaire de renforcer la musculature qui les soutient. Avoir un corps tonique limite ainsi les risques de traumatismes sur les articulations.

Même en commençant tard, l’Electrostimulation Sportive peut aider à ralentir le processus de vieillissement dans son ensemble, il diminue non seulement les risques de souffrir de maladies chroniques ou de handicaps, mais augmente les chances de rester en forme, mince, souple, autonome et heureux !

Seniors et sport, un duo gagnant renforcé par l’électrostimulation Sportive !

Les muscles représentent environ 40% de notre masse corporelle. Le corps humain est en grande partie constitué de muscles avec 670 muscles différents.

Il y en a de trois sortes :

  • Les muscles striés (ou squelettiques : au plus près des os) sous contrôle volontaire du système nerveux central. Notre corps en compte 570 qui génèrent une puissance de 5000 watts (l’équivalent de 7 chevaux).

  • Le muscle strié cardiaque (le cœur) épais et creux à contraction rythmique involontaire  contrôlée par le système nerveux.

  • Les muscles lisses  se contractent de manière involontaire. Ils ont pour fonction de faire circuler des substances dans le corps (tube digestif, vaisseaux sanguins…).

Les muscles sont eux mêmes formés de trois sortes de fibres :

  • 1 type de fibres à contraction lente (force) qui sont responsables de l’endurance

  • 1 type de fibres à contraction intermédiaire (tonus) fatiguant plus ou moins vite

  • 1 type de fibres à contraction rapide (explosivité, tonus) fatiguant vite et consommant 2 à 3 plus d’énergie que les fibres lentes

L’Electrostimulation n’active que les muscles striés et réquisitionne en premier lieu les fibres musculaires rapides, puis les fibres intermédiaires. Les fibres musculaires lentes sont quant à elles recrutées par les contractions volontaires via le Système Nerveux Central (le cerveau).

Les fibres musculaires rapides sont plus épaisses et ont un plus grand potentiel de croissance. Bien que l’entraînement de mouvements rapides puissants ne change pas leur quantité, il change le muscle, lui permettant de se développer. En contractant de manière répétée ces fibres, l’électrostimulation et les contractions volontaires causent des micro-lésions qui obligent les cellules musculaires à se renouveler de façon plus « solides ». A la fin, on gagne en force. Le muscle ne sera pas volumineux mais il sera plus résistant. 

L’AQ8 est la machine de haute technologie pour les entraînements à électrostimulation par transmission wireless. C’est le système Nouvelle Génération innovant, intuitif et intensif. L’équipement AQ8 transmet un courant bipolaire pour une sécurité optimale et à basse et moyenne fréquence via 10 canaux indépendants qui travaillent uniquement sur les groupes musculaires. C’est la seule machine au monde sans fil à pouvoir faire travailler jusqu’à 8 personnes à la fois et  ce jusqu’à 5 km de portée. 

L’électrostimulation est déconseillée pour : 

  • Les enfants et adolescents en croissance (-18ans)

  • Les femmes enceintes

  • Les personnes atteintes d’un cancer

  • Les personnes épileptiques

  • Les personnes ayant des problèmes cardiaques (évitez la zone sensible). 

Un questionnaire sur l’état de santé général sera soumis avant toute séance d’essai. En cas de doute, il sera conseillé de se rapprocher de son médecin traitant.